jeudi 3 mai 2018

Bilan du mois d'avril 2018



Films vus/revus

Lady Bird (2017) de Greta Gerwig ***
Hostiles (2017) de Scott Cooper ***
21 nuits avec Pattie (2015) d'Arnaud Larrieu et Jean-Marie Larrieu ***
Le Voyage de Fanny (2015) de Lola Doillon ***
Couleur de peau : miel (2012) de Jung et Laurent Boileau ***
Contes de l'Âge d'Or (Amintiri din Epoca de Aur, 2009) de Hanno Höfer, Răzvan Marculescu, Cristian Mungiu, Constantin Popescu et Ioana Uricaru **(*)
Daybreakers (2008) de Michael & Peter Spierig **(*)
Saint-Martyrs des Damnés (2005) de Robin Aubert ***
Loin du paradis (Far from Heaven, 2002) de Todd Haynes ****
Safe (1995) de Todd Haynes ****
L'Echelle de Jacob (Jacob's Ladder, 1990) d'Adrian Lyne ****
Chacal (The Day of the Jackal, 1973) de Fred Zinnemann ****
L'Homme de Kiev (The Fixer, 1968) de John Frankenheimer ***(*)
Entre le ciel et l'enfer (Tengoku to jigoku, 1963) d'Akira Kurosawa ****
Les Désaxés (The Misfits, 1961) de John Huston ****





Lecture

Et soudain, la  liberté (Les Escales, 2017) de Evelyne Pisier et Caroline Laurent ***
Saturne (Noir sur Blanc, 2014) de Jacek Dehnel ***
Neuf nuits (Métailié, 2005) de Bernardo Carvalho ***
L'Île aux trente cercueils de Maurice Leblanc **(*)
La Sonate à Kreutzer / Le Diable / Le Bonheur conjugal de  Léon Tolstoï ****

L'Eudémonisme social, Contre-histoire de la philosophie t.5 de Michel Onfray
Apprendre à philosopher : Francis Bacon





11 commentaires:

  1. 'Hostiles', un coup de coeur, ça faisait longtemps.
    The Misfits, pas grand chose à dire, simplement Woaw !
    Séries : Vu 30% de 3% & puis basta( série brésilienne ), pareil pour L'affligeante casa de papel, suis allé ( difficilement ) au bout de The assassination of Gianni Versace épissétou.
    Lecture en cours : 'Nouveaux Commentaires sur la mort du Rêve Américain' de Hunter S. Thompson.
    Point météo : Grand beau, eau à 18°, parfait ... :-)
    ++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par manque de temps, j'ai fait l'impasse sur les séries ce mois-çi. Dès que j'ai un moment libre, hop un bouquin ou je revois un film que j'ai beaucoup aimé ;-)

      Très beau temps en perspective chez nous aussi, dans les jours qui viennent. Ô joie, Ô allégresse :)

      A bientôt, Ronnie !

      Supprimer
  2. Quel bilan !côté lecture, je te rejoins pour Neuf nuits et Tolstoi. Vas tu présenter Saturne ? ( je suis curieuse ^-^ )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est toi qui m'a rappelé que j'avais Neuf nuits dans ma PAL depuis trop longtemps pour repousser encore cette lecture, tu vois, je n'ai pas oublié ;-) Hélas, j'ai très peu de temps pour le moment mais je te conseille ce roman, surtout si tu apprécies la peinture en général et Goya en particulier (bien qu'il ne soit pas présenté sous son meilleur jour). Maintenant, si tu es allergique au mélange biographie/roman, il n'est pas pour toi car l'auteur (c'est Edyta qui me l'a fait découvrir et je compte bien le relire par la suite) part sur une hypothèse qui a été contredite depuis lors. Peu importe en ce qui me concerne, le plaisir de la découverte était bien présent.

      Supprimer
  3. Joli bilan, en effet. Bien le bonjour, Sentinelle !
    Nous diras-tu un petit mot en plus sur le Kurosawa ?

    Je suis content de voir que tu as aimé "The misfits".
    Idem, dans une moindre mesure, pour "Lady bird".

    Bon week-end, chère amie, et au plaisir de te relire... bientôt ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien le bonjour, Martin !

      C'est un excellent Kurosawa, tu peux y aller les yeux fermés (tout en les gardant bien ouverts pendant la vision). Je zieute toutes les semaines les bon plans de le semaine d'univerciné Belgique et je n'ai pas hésité à le télécharger il y a quelques semaines (pour 1 €, je n'allais pas passer à côté).

      Très bon we à toi également, cher ami, sous le soleil exactement (petit hommage à Gainsbourg en passant ;-)

      Supprimer
  4. Bonjour Sentinelle, tu te fais plus rare ces derniers temps, dommage. Entre le ciel et l'enfer : du grand Kurosawa. Et je vois que tu poursuis ton exploration de l'oeuvre de Tolstoï. :) Ici, sa vision pas vraiment rose de la vie conjugale !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Strum,

      Merci à toi, c'est toujours bien agréable à entendre ;-) Effectivement, je suis moins présente ces derniers temps et cela ne changera probablement pas dans les semaines qui viennent. Mais je ne vais pas mettre la clé sous le paillasson pour autant, j'y reviendrai bien à un moment ou un autre. Disons, pour résumé, que j'effectue en ce moment "un retour à la terre" après l'acquisition récente d'une résidence secondaire dans les Ardennes belges, dans le province du Luxembourg (le parc naturel des Deux Ourthes, plus exactement). Moi, la fille de la ville qui a toujours vécu en appartement, je me retrouve avec une grande maison sur un terrain de 70 ares ! 45 en pâture, gracieusement prêtée à mon voisin fermier, mais 25 ares à entretenir et à rafraîchir, j'ai mal musculairement partout mais c'est un plaisir de profiter du bon air de la campagne. Et je fais la connaissance petit à petit de mes voisins, très sympathiques au demeurant.

      Ceci dit, je n'abandonne pas la lecture, et je poursuis avec beaucoup de plaisir mon exploration de l'oeuvre de Tolstoï, avec prochainement la lecture de " Enfance, Adolescence, Jeunesse " mais aussi " Résurrection ".
      Par contre, côté cinéma, c'est le désert. Pourtant, le dernier Kore-eda me tente beaucoup (tu en as parlé d'ailleurs dernièrement sur ton blog) mais j'attendrai patiemment sa sortie en DVD.

      Je te dis à bientôt, Strum, car même si je suis en mode off, je continue à te lire avec grand intérêt !

      Supprimer
  5. Merci Sentinelle. 25 ares, tu as de quoi faire à la fois un verger et un potager en effet ! A moins que tu aies d'autres plans. Cela doit être sympa ce retour à la terre. Respirer le bon air, sortir de l'atmosphère frénétique de la ville, penser à autre chose et revenir ensuite à l'écriture avec d'autant plus d'envie... Toutefois, attention au mal de dos en portant les sacs de terreau. ;) Sinon, oui, j'ai bien aimé le dernier Kore-eda mais plus encore Nobody knows que je viens de découvrir. A bientôt Sentinelle !

    RépondreSupprimer
  6. Lady Bird : pour ma part, même si j'ai trouvé l'ensemble sympathique et intéressant, et même bien interprété, ce Lady Bird est pour moi assez oubliable, je l'impression d'avoir vu ça 1000 fois.

    Par contre, j'ai adoré Hostiles. Quel coup de coeur ! Tellement hâte de le revoir en dvd, ressentir toutes les émotions que j'ai eues pendant mon intense séance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lady Bird n'est pas un grand film, ce n'est pas non plus un film inoubliable je suis bien d'accord avec toi, ni follement original. Mais je lui ai trouvé une certaine grâce qui m'a charmée tout le long, alors oui, je l'ai bien aimé :)

      Supprimer